Hommage à Sven Pohlhammer de Parabellum

Posté dans : Concerts, Hommage | 0

Un être de lumière et d’amour illumine désormais nos souvenirs et veille sur nous depuis la contrée du Grand Mystère. À 59 ans, Sven Pohlhammer, guitariste de Parabellum, a tiré sa révérence; rejoignant ainsi son ami de toujours, Schultz, histoire de mettre encore un sacré boxon au dernier trocson.

Anarchiste et humaniste

Sven, tu avais cette classe légendaire, un style hors du commun que certains qualifient encore d’excentrique et, en même temps, la sagesse et l’humilité des êtres d’exception. Les paradoxes et autres mélanges de cultures ne te faisant pas peur, tu étais une sorte de hippie-punk dont je ne connaissais nul égal de par ta gentillesse et ta générosité. J’ai eu la chance de partager quelques aventures avec toi ces dernières années et chaque personne t’ayant rencontré, de tes amis jusqu’au fan d’un soir, pourra sans aucun doute confirmer ce ressenti de bien-être à tes côtés. Dans tes yeux, la vie étincelait et ton sourire nous offrait toute la tendresse qui te caractérisait, car avant même d’être un musicien, une référence du rock alternatif français, tu étais un être d’un grand humanisme et d’un altruisme certain. Sans doute que ton parcours sur cette Terre t’a forgé ce caractère aux qualités indéniables, depuis son origine artistique et modeste en 1957 à Santiago du Chili jusqu’aux tournées du Bal des Enragés, en passant par tes nombreuses aventures et autres projets, en Europe comme en Amérique du Sud. Je ne vais pas retracer ici tout ce riche parcours, d’autres l’auront déjà fait mieux que moi, seul l’humain m’intéresse et c’est pour lui que j’avais le plus grand respect.

  • Lire plus

    Le public te connaissait essentiellement à travers Parabellum et le Bal des Enragés, mais il peut aussi t’écouter sur les albums de Gas Gas Gas, Los Quarks Unidos, Flor del Fango et tout récemment, le groupe familial, formé avec ta douce Marucha et tes enfants, Fatal Monstrum. Adolescent, tu rêvais de devenir bassiste de Jimi Hendrix, avoue que tu n’y as vraiment pas perdu au change.

    Sven, héros au grand cœur

    Je suis un combattant de la guerre intérieure, je consacre toute mon énergie à être un homme sur terre, un bon ami, un bon père, un bon camarade planétaire.

    On ne dit jamais assez aux autres à quels points ils comptent, ils ont bien des talents pour nous et, même si je pense que tu savais parfaitement toute l’estime que j’éprouvais pour toi, j’aurais préféré te le dire, simplement, comme on dit je t’aime à un père ou un grand frère bienveillant. De par ta bonté, ton humilité et ta richesse d’âme, tu étais un de mes héros, un exemple. Tu as été le meilleur des complices et des guides pour tant d’autres encore. Tu es parti un soir de pleine lune, la nuit du 12 au 13 janvier 2017 et tu vas beaucoup nous manquer, mon ami, mais je sais que tu es d’ores et déjà dans la lumière. Mes plus belles pensées t’accompagnent, ainsi que ta douce femme, ta famille de cœur, de scène, tes potes et tes fans. Hasta luego, amigo !

    Je vous laisse avec une sélection de mes plus belles photos de Sven et son dernier message:

    Karmarades, Marquises, Mohicans, FemmesFatals, Gavroches, camps d’zazous, lui-elles, elles-lui, toutes les princesses de tout âge… à toute la cité qui luit ! Tout mon amour, je l’ai envoyé dans les quatre directions et j’ai usé le temps sacré d’une vie à errer à la quête de soi sur la terre mère pour tisser un lien étroit avec le Grand Mystère. Les revi-lleros galactiques se tiennent là au seuil de la grande invisible; les méduses rouge profond qui nous font terriblement mal, en réalité, sont guérisseuses et elles dance with me in the heart of the galaxy. Partagez de bonnes ondes et beaucoup d’amour, créez un totem de vos larmes et plus tard, vous y verrez inscrit en déglofluo:
    « CI-GIT LA NOSTALGIE ! »
    Svenigalax

Partagez !

Abonnez-vous !

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
2 671 abonnés.

ARTICLES SIMILAIRES

Facebook

Instagram

Twitter

Commentaires Facebook

Commentaires du site