EZ3kiel à Meylan: La splendeur à son apothéose

Posté dans : Concerts & Festivals 1

En cette fin avril, EZ3kiel illuminait l’Hexagone pour deux dates combles au théâtre scène nationale de Meylan. Retour sur un spectacle flamboyant au cœur de la tournée LUX, extase visuelle et auditive.

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de cette tournée, mais il faut parfois savoir revenir sur ses pas, passer le cap de la surprise et prendre un peu de recul face à un évènement d’exception. En décembre 2014, je découvrais le show au Transbordeur à Villeurbanne (article ici), rivé comme souvent au premier rang pour privilégier les portraits auxquels je suis toujours très attaché. Cependant, entre stupéfaction et émerveillement, j’ai très vite compris que, d’un point de vue photographique, je sortirai un peu frustré de ce concert. En effet, c’est le genre de spectacle à voir en cinémascope, où le regard se doit d’être au plus large pour profiter pleinement de la douce errance dans laquelle nous plonge EZ3kiel. Forcément, il me fallait revoir les Tourangeaux au plus vite, plusieurs fois même afin de mieux appréhender le superbe travail du groupe et tenter d’en saisir l’essence. Du coup, je me suis déplacé une seconde fois à la Tannerie de Bourg-en-Bresse en février (article ici). Là, découvrant une assez petite salle de 550 places avec une scène aux dimensions réduites permettant une rare proximité avec les musiciens, je décidais une nouvelle fois de rester au premier rang pour capter des images à l’ultra grand-angle, entre émotions des portraits et effets spectaculaires des lumières. C’était aussi l’occasion pour moi de faire encore des repérages, la surprise passée. Surtout, je savais déjà que la date suivante serait dans un théâtre avec un public assis, me permettant, enfin, d’avoir le recul nécessaire pour en prendre plein la vue et immortaliser l’œuvre lumineuse d’EZ3kiel.

Ce concert à l’Hexagone à Meylan, dans l’agglomération grenobloise, fut donc l’occasion rêvée pour mettre en avant l’incroyable création visuelle imaginée par Yann Nguema, ancien bassiste du groupe qui réalise aussi toute l’imagerie EZ3kiel, et Julien Desbrosses. Ensemble, ils apportent une approche mêlant lumière et vidéo sur un « Magic Screen » composé de 48 projecteurs, une impressionnante matrice se transformant à volonté en écran, le tout dirigé par un média-serveur développé par Yann et permettant, notamment, la projection mappée des 1728 leds en temps réel. C’est aussi pour moi une façon de rendre hommage à ces hommes de l’ombre dont l’art est de mettre en lumière autrui, des artistes à part entière, tout comme ceux que nous avons l’habitude d’applaudir sur scène. Si certains concerts deviennent de véritables spectacles, nous leur devons aussi. Et puis, n’oublions pas l’étymologie du mot photographie: l’écriture de la lumière. En bref, ces techniciens et artistes de l’éclairage sont de véritables complices. Comme je le souligne toujours, un très beau cliché de concert n’est pas uniquement du fait de la sensibilité, du regard et des compétences techniques du photographe; c’est une sorte de symbiose entre différents acteurs indispensables: les artistes sur scène, les régisseurs, le public et le chasseur d’images. Dans certains cas, le travail de ces artisans de la lumière se révèle tout simplement magique et composer avec devient un enchantement. Ainsi, j’ai eu beaucoup de plaisir à photographier ce concert à Meylan, encore plus à traiter ces images pour sublimer cette féerie que je vous livre aujourd’hui en 20 photos. Merci, Yann et Julien, merci EZ3kiel.

Ainsi, j’espère vous avoir grandement donné envie de voir ce spectacle, de régaler tous vos sens lors d’une prochaine date de ce LUX tour. Pour une fois, n’hésitez pas à vous décrocher de la barrière ou de la fosse, laissez vous étreindre par l’onirisme de cette communion du son et de la lumière. Aux plaisirs et à vos partages !

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Sous les feux et au son d'EZ3kiel, il a fait une chaleur ardente en cette fin février, comme un incroyable microclimat tropical sur Bourg-en-Bresse qui a enfiévré la Tannerie.
Pour cette édition 2016 de la Fête des Lumières, j'ai tenu à mettre en avant le superbe mapping de Yann Nguema sur la cathédrale Saint-Jean: "Évolutions".
En cette fin d'été et de saison des festivals, c'est l'occasion de mettre à l'honneur un de mes favoris. À Cluses, Musiques en stock est un festival éco-citoyen, éclectique, familial, de qualité, sans compromis et gratuit !
Et la lumière fut. Lux, unité de mesure d'éclairement lumineux, mais aussi éclatant cinquième album studio d'EZ3kiel que le groupe défend brillamment sur scène lors de cette tournée de passage du côté de Lyon, au Transbordeur. Un émerveillement visuel et auditif.

Laissez un commentaire !