Les Ogres de Barback: 20 ans de joyeux bordel!

Posté dans : Concerts & Festivals 0

20 ans que ça dure, un joyeux bordel familial, une histoire d’amour avec le public et de gentils Ogres partageant sans complexe leur bonne humeur. Ils sont venus fêter leur vingtième anniversaire sur Lyon, quelle délicieuse soirée !

C’est au Radiant-Bellevue, salle de 2500 places située à Caluire et Cuire, à l’entrée de Lyon, que cette sympathique famille d’Ogres nous avait donné rendez-vous. Quatre frères et soeurs qui n’avaient même pas 20 ans lorsqu’ils sont devenus Ogres de Barback. Alice, Mathilde, Sam et Fred ont amené un souffle nouveau à la chanson française qu’ils ont toujours défendue. Celle-ci se doit d’être ouverte d’esprit, métissée, poétique, engagée ou survoltée, leur musique est faite pour fédérer, réunir toute la famille autour d’un grand feu de joie. Il y a un doux mélange entre rêverie et réalisme, les Ogres s’amusent mais restent acteurs d’un quotidien dans lequel ils s’impliquent. En 20 ans de carrière, il y a eu de sacrées aventures, de jolies rencontres, des histoires qui vous laissent d’impérissables souvenirs et un large sourire aux lèvres. Tout une vie de partage, d’échange et de liberté. Forcément, ils ont emmené du beau monde dans leur sillage et on comprend d’autant mieux comment le groupe a si bien fidélisé son public en allant à un de leur concert.

Justement, parlons-en, au moins un petit peu. Pas trop en effet, car il faut laisser quelques surprises quand même. Les Ogres de Barback n’ont pas invité leur public à un concert unique mais à toute une tournée anniversaire. Alors, il y aurait tant d’anecdotes à raconter qu’il serait bien difficile de résumer tout cela ici. Ce qui est certain, c’est que la petite famille s’est fait plaisir et a, pour l’occasion, réuni quelques cousins musicaux de choix, pour la plus grande joie des fans. Des vieux amis du groupes, des compagnons de route avec un étrange air de famille: Lolo et R1 des Hurlements de Léo, Olivier et Simon de Debout sur le Zinc mais aussi Frédéric Fromet et son accordéoniste, François, ainsi que le duo de « chansigneurs », Les Mains Balladeuses, pour de belles prestations en langue des signes. Et puis, les Ogres ont embarqué avec eux une fanfare béninoise pour célébrer ces deux décennies. Ils se sont croisés à plusieurs reprises sur des festivals et après quelques partages dont un voyage au Bénin, ils ont décidé de créer ensemble ce projet. Alors, les huits musiciens de la fanfare Eyo’nlé, cuivres et percussionnistes, apportent un métissage inédit aux chansons des Ogres de Barback, entre différentes cultures et le jazz, une superbe énergie. Du beau monde donc, pour une grande fête de presque 2h45 régulièrement ponctuée de surprises et un répertoire largement interprété avec 32 chansons !

Les Ogres de Barback: 20 ans de joyeux bordel!
Il y a eu des moments drôles, d’autres émouvants et certains un peu plus graves, comme notamment lorsque le concert s’est arrêté le temps d’un discours engagé sur le problème des intermittents et des précaires, juste avant de chanter haut et fort leur chanson sur le MEDEF. En tous cas, lorsque le concert touche à sa fin, vous vous rendez-compte alors que vous venez de participer à une incroyable communion et que personne ne semble vraiment avoir envie que ça se termine. Il reste à trainer, le plus longtemps possible pour ne pas rentrer tout de suite, chanter, crier, danser, respirer encore et encore la liberté et le bonheur. Les voilà, ces deux mots qui, au final, résument certainement le mieux cette soirée partagée avec les Ogres de Barback. Pendant près de 3 heures, vous avez fleurté avec la liberté et caressé le bonheur du bout des doigts, vous voilà, au moins pour un temps, réconcilié avec la vie. Elle est vraiment belle, reste à ne pas l’oublier demain.

N’hésitez donc pas à rejoindre sur la route cette petite famille d’Ogres, à partager ces instants de bonheur le temps d’un concert et à le répandre autour de vous. En attendant, je vous laisse avec quelques clichés de cette soirée près de Lyon.

Partagez !

© 2021  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

[zOz] journal: Prince, Sziget festival (Budapest), le 9 août 2011.

Il y a deux ans, un artiste exceptionnel, guitariste virtuose, compositeur de génie, tirait sa révérence. Ayant eu le privilège de l’apprécier sur scène, je m’étais juré de dépoussiérer ce reportage photo pris depuis le public. Le concert se déroule au Sziget festival, nous sommes le 9 août 2011. Prince entre en scène.

Claire Diterzi à l'espace Albert Camus de Bron

Claire Diterzi est une sorte d'extraterrestre, une chanteuse un peu déjantée, mais terriblement attachante, capable de prendre en otage n'importe quelle audience, même le théâtre de l'Espace Albert Camus à Bron. Coup de projecteur sur une femme qui "envoie le steak".

[zOz] journal: Agnostic Front, WarmAudio (Décines), le 11 novembre 2018.

Organisée par l’association AQAB Events, la venue d’Agnostic Front au WarmAudio était un évènement en soi. Retour sur cette soirée hardcore explosive !

D-Viation festival 2015 en Albertville

Une très belle affiche pour cette édition du D-Viation festival en Albertville. ETHS, Black Bomb A, Flayed, Opium du Peuple, Tagada Jones et une douzaine de groupes régionaux ont fait trembler les montagnes savoyardes en avril dernier. Souvenirs...

Laissez un commentaire !