Parabellum au festival Apiroknofobi

Posté dans : Concerts & Festivals 0

Parabellum fête ses 30 ans de carrière et, pour l’occasion, cumule les dates avec plaisir et succès. Le 19 juillet, nos mythiques punks étaient sur la scène du festival Apiroknofobi… Une grande fête !

Étonnant, ce petit festival en plein coeur d’un village de 400 âmes situé à 1000 mètres d’altitude, sur les hauts plateaux du Forez dans le département de la Loire. Cette bourgade occitane au charme médiéval bénéficie d’un cadre exceptionnel, une ambiance à la fois sereine et chaleureuse y règne et l’accueil des plus agréables. Les apinaquois ont de quoi être fiers de leur magnifique patrimoine et participent activement à l’organisation des festivités. À la mi-juillet, chaque année depuis 2010, le village se met aux couleurs de l’Apiroknofobi festival qui accueille près de 800 personnes. Un évènement convivial où toutes les générations se rencontrent, notamment l’après-midi lors des animations gratuites proposées sur la place centrale. Puis, à partir de 19h, tout le monde se retrouve à quelques centaines de mètres de là pour une soirée aux accents rock’n’roll avec une programmation de qualité. Pour cette cinquième édition, nous avons eu le plaisir de découvrir sur scène un bluesman québécois, They call me Rico, les excellents jeunes locaux, Barrio Populo, qui proposent un rock festif très efficace et L’Entourloop, deux DJ grenoblois qui nous ont emmenés jusqu’à 3 heures du matin sur leurs rythmes électro, dub et drum’n’bass. Le tout pour 15 € seulement (12 € en prévente)… Elle est pas belle la vie?

Évidemment, à ce beau programme manque une tête d’affiche… Ce fut pour moi l’occasion de retrouver les copains de Parabellum.

Si Schultz et Sven fêtent leurs 30 ans de vadrouilles sur les routes, l’envie et le plaisir de retrouver le public restent intacts. Avec les deux acolytes, Stef et Xa’ (basse/batterie), ils forment une sacrée équipe de punks et ce n’est vraiment pas pour nous déplaire. Les apinaquois attendaient eux-aussi ce concert avec impatience et, à voir leurs sourires et tous ces yeux brillants, il me semble qu’ils n’ont pas été déçus. Ai-je véritablement besoin d’en dire plus, à quoi bon déballer encore et encore des lieux communs sur Parabellum? Si vous les avez déjà vus sur scène, vous imaginez parfaitement comment nous avons tous apprécié, ce soir là encore, le regard angélique et le sourire enfantin de Schultz, la grande classe de Sven, le dynamisme de Stef et l’humour de Xa’. Vous savez qu’ils nous ont servi, pour notre plus grand bonheur, les incontournables, de Saturnin à Anarchie en Chiraquie (Hollandie pour le coup), d’Amsterdam à Cayenne en passant par Bang Bang et bien d’autres. Les célèbres hymnes ont résonné de toute part dans les forêts avoisinantes des hauts plateaux. L’ambiance était à la fête, un peu de pogos, de slams et beaucoup de sueur. Enfin, le groupe est allé à la rencontre de ses fans à son stand merchandising, le temps de quelques photos et signatures, d’échanges de bons mots et de beaux sourires. Quant à moi, je suis venu avec ma douce Océanne qui n’a pas manqué l’occasion de slamer et de s’amuser comme il se doit. Nous avons passé une très belle soirée en votre compagnie les copains, merci et à très vite !

Allez, je vous ai assez retenus comme ça, il suffit maintenant! Je vous laisse avec ces quelques clichés du concert de Parabellum. Les conditions techniques et d’éclairage étaient particulièrement difficiles mais je ne suis pas mécontent de cette petite série qui, je l’espère, vous donnera envie de vous déplacer à un prochain concert du groupe, autant qu’elle me rappelle de merveilleux souvenirs. Je vous laisse les partager sans modération.

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Seconde mi-temps d'un week-end enragé en hommage à Schultz de Parabellum, un grand moment du punk français a été gravé à jamais dans un lieu mythique, perdu au fin fond des Vosges, Chez Narcisse au Val d'Ajol.
À 59 ans, Sven Pohlhammer, guitariste de Parabellum, a tiré sa révérence... Voici mon hommage et une sélection de mes plus belles photos de cet hippie-punk.
Parce que nous ne t'oublierons jamais, que tu aimais nous voir faire les cons, nombre de tes amis et fans se sont appliqués à la tâche, le temps d'un hommage à Montreuil. Nous avons renversé la République, place du Docteur Schultz.
Merci encore, Schultz, j’ai été heureux et fier de vivre tous ces moments avec toi et ta bande. De bien belles aventures nous attendent encore et nous te les dédions.

Laissez un commentaire !