Zombie Rockerz Party à Château Rouge

Posté dans : Concerts & Festivals 0

Une horde de zombies a pris d’assaut Château RougeDintjan Cabaret ClubSidilarsenPunish YourselfDocteur MozzLe Catcheur, La Pute & Le Dealer, armés de bonnes intentions et de riffs puissants, ils ont semé le rock à l’état brut en Annemasse durant toute une soirée.

Il y a des salles institutionnelles et subventionnées qui n’ont pas peur de la sueur et des drôles d’énergumènes du milieu rock alternatif. Château Rouge n’est sans doute pas une exception qui confirme la règle mais compte parmi ces structures et ça fait bien plaisir. Ainsi, le 4 octobre 2014, ce lieu de culture s’est laissé prendre en otage par ces zombies aussi bruyant que sympathiques, quelques peu provocateurs mais toujours dans le bon esprit. Une soirée immanquable pour les fans de rock poussif, métallisant et électronique. Cependant et malgré la grande qualité du programme proposé, la soirée n’affiche pas complet; à peine plus de la demi-jauge, soit environ 250 personnes. C’est bien dommage car, si vous habitiez dans la région et que vous avez préféré regarder un match de foot ou une série à la télé, vous avez sans aucun doute loupé le coche. Pourtant, ces zombies ne mordent pas, diffusent que le bon virus du rock et le sourire en prime.

Une petite présentation de nos joyeux petits monstres?

Le bal a été ouvert par le duo du « Dintjan Cabaret Club« , l’Abbé XX et sa servante d’autel, XY. Ces deux là sont loin d’être des enfants de choeurs et, même si avec leurs airs de sainte-nitouche on leur donnerait aisément le bon dieu sans confession, leur célébration invoque le pêcher et il est bien difficile de ne pas céder à la tentation. Humour et musique du diable aux platines mais aussi musette et bondage, vous allez bien croquer dans cette pomme?

Voilà de quoi bien échauder les esprits en attendant l’arrivée de Sidilarsen. Les toulousains sont en forme, il faut dire qu’ils sont venus en famille puisque, semble-t-il, la ville rose est le repaire de nos zombies rockerz. Même si David, le chanteur, se remet doucement d’une blessure après un malheureux slam en plein concert à Calais, les Sidi ont envoyé du gros son, la température est encore montée. Si le public est apparemment venu principalement pour Punish Yourself, Sidilarsen avaient de quoi convaincre l’audience. leurs textes fédérateurs, leurs compositions énergiques et terriblement efficaces, comme leur présence scénique, ne peuvent que séduire et il fut agréable de voir cette salle reprendre les paroles du groupe: « Tant que l’humain s’adresse à l’homme, nous sommes des milliards contre une élite »… Une chose est certaine à la fin de leur concert: on en veut encore !

Après une nouvelle bénédiction, notre curé préféré nous invite a nous punir nous-même. Oh la belle punition que voici. Les punks fluorescents de Punish Yourself débarquent sur scène avec la ferme intention de retourner la salle. Ambiance sombre, lasers et stroboscopes, peintures de guerre aux allures de zombies mexicanos et son électro-industriel, performances enflammées et guitares acérées, c’est une sorte de spectacle post-apocalyptique, un ravissement auditif et visuel. Klodia, danseuse et performer du groupe est, pour l’occasion de cette Zombie Rockerz Party, accompagnée à plusieurs reprises par Docteur Mozz, excellent magicien hors norme et rock’n’roll à souhait. Ce dernier a déjà fait une apparition remarquée un peu plus tôt pendant le set de Sidilarsen pour la reprise de The Prodige, « Breathe ». La soirée bat alors son plein, le public est survolté et Véhixe (au chant) le pousse encore. Que diable, quelle gifle !

De retour côté bar, XX et XY ont tombé leur bégueule habit pour une tenue plus fétichiste. La soirée n’est pas terminée et la pudibonderie peut laisser place maintenant au bondage. De quoi émoustiller la « Manif pour tous ». Juste après, Le Catcheur, La Pute & Le Dealer vont distiller un mix électro endiablé, entre refrains punks et rythmes dub step. Pour ces derniers, j’ai posé les appareils photos pour profiter pleinement du son et me reposer un peu de toutes ces émotions d’une soirée incroyable, passée à 200 km/h. Qui a dit qu’il n’aimait pas les zombies?

Il est temps maintenant de vous allécher un peu avec mes photos de ce drôle de cabaret, suivies de deux clips et de vous inviter à partager ces moments. Rendez-vous à la prochaine Party !

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Les amis du Bal des Enragés ont repris la route des concerts et, l'espace d'un week-end de fous furieux, ont clairement annoncé leur intention pour cette troisième édition: foutre un sacré bordel ! Retour d'un drôle de week-end en 80 photos...
Du Capitole à la capitale, il n'y a qu'un pas de toulousain, l'énergie d'une musique électro métal singulière, la force des convictions et une furieuse envie de retourner une nouvelle fois le Divan du Monde. Pari tenu.
Quelques enragés se sont retrouvés pour rendre hommage à un des pères du punk français, Schultz de Parabellum, le temps d'un week-end inscrit dans les mémoires désormais. La première mi-temps avait lieu à l'Alhambra à Paris...
Le 20 avril, le Punk était à l’honneur au Transbordeur de Villeurbanne avec un plateau de 1er choix : Not Scientists, Les $heriff et Le Bal des Enragés.

Laissez un commentaire !