Mes nuits au Kraspek sont plus belles que vos jours…

Posté dans : Concerts & Festivals 0

De Buridane à Mudweiser, en passant par Austin Lucas ou Undergang, du folk à l’électro, du hip-hop au stoner, du groupe régional émergent à l’artiste international confirmé, toute la musique alternative a sa place au Kraspek Myzik.

C’est un tout petit lieu atypique et rare, perché sur les pentes de la Croix-Rousse, montée Saint-Sébastien à Lyon. Avec sa capacité de tout juste 80 places, c’est un café-concert intimiste où l’on se sent très vite comme à la maison, tant l’accueil et l’ambiance y sont agréables. Loin des institutions souvent frileuses, le Kraspek Myzik a pourtant bien des ambitions et de nombreuses initiatives. Du Tremplin « Et en plus elles chantent », mettant en avant les auteures interprètes féminines, aux actions du type « Le Père Noël est un rocker », en passant par le festival Plug & Play ou son activité de disquaire indépendant, l’endroit est tout simplement incontournable.

Géré par l’association « Lerockepamort », le projet a vu le jour en 2003 sur la volonté de créer un espace de création et de diffusion de musique indépendante. C’est en 2005 que ces bénévoles s’installent dans les anciens locaux du [Kafé Myzik], disparu depuis quelques années, pour en faire le Kraspek Myzik, empruntant le nom de son parrain, un de ces « Amis d’ta femme », Cyril Battaini dit Vatlavé Kraspek. Le lieu a donc fêté dignement ses 10 ans cette année avec une belle soirée, en compagnie des premiers membres, des anciens, des amis, des partenaires et de la douce Buridane.

j'rentre pas tard

Labellisé « scène découverte », il propose une programmation riche et diversifiée, faisant la part belle à l’émergence, avec plus de 100 spectacles par an. On y retrouve aussi régulièrement des petites expositions, des projections de courts-métrages, les artistes peuvent y répéter et c’est souvent l’occasion d’y rencontrer divers acteurs de la vie culturelle lyonnaise, comme les amis de l’association Mediatone. De mon côté, étant souvent en vadrouille à couvrir divers évènements, concerts et festivals, j’aimerais m’y rendre plus souvent, car le Kraspek Myzik est vraiment un lieu où on se sent bien. Alors, dès que l’occasion se présente, je cours voir Keefran, Delphine, Régis, Jérôme et tous les autres, histoire de reprendre une bonne dose d’énergie, comme un retour aux sources.

Parmi les nombreux artistes s’étant produits ces derniers mois, je vous propose une petite sélection de photos et 5 coups de cœur. En février, il y eut ces Américains, Aaron Persinger et Austin Lucas, des songwritters folk aux univers intimistes venus faire une date unique en France dans le cadre le leur tournée européenne. Les adhérents du Kraspek ont été gâtés et se sont déplacés en nombre, comme souvent. En avril, autre surprise et invité de choix avec Reuno de Lofofora. Pour l’occasion, c’est avec son side-project stoner, Mudweiser, qu’il est venu mettre le feu aux pentes de la Croix-Rousse. Une soirée mémorable où la sueur a coulé à flots et une ambiance terrible. Quelques jours plus tard, le Kraspek prêtait ses murs, comme il le fait parfois, permettant à Sonic Impact Records de proposer le concert d’un artiste toulousain, connu notamment pour sa collaboration avec La Phaze, l’homme-orchestre électro-industriel, Undergang. Et puis, la structure fêtait donc ses 10 ans en mai avec, notamment, Buridane. Une artiste un peu timide, mais touchante avec une écriture hors pair, naviguant entre le grave et le léger, seule avec sa voix et sa guitare, elle a charmé un auditoire conquis.

J’en ai assez dit, il temps maintenant de vous laisser avec ces quelques clichés et, pour les plus curieux, trois petites vidéos juste après. Enfin et surtout, je vous invite à découvrir ce lieu comme il en faudrait dans chaque ville. Le rock n’est toujours pas mort, vive le Kraspek Myzik !

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Il y a des personnages incroyables au parcours des plus atypiques, des artistes naviguant bien loin de la sphère des mass-médias et pourtant, d'un génie créatif indéniable. Lydia Lunch en fait partie.
Du Capitole à la capitale, il n'y a qu'un pas de toulousain, l'énergie d'une musique électro métal singulière, la force des convictions et une furieuse envie de retourner une nouvelle fois le Divan du Monde. Pari tenu.
Ce haut lieu activiste qu'est le Kraspek Myzik à Lyon propose, chaque année depuis 2009, un tremplin ouvert aux auteurs-compositeurs-interprètes féminins de la région. 6 groupes en demies-finales.
Même au coeur de grandes villes se trouvent des villages qui résistent, où le temps ne semble pas avoir réellement d'emprise, où demeure encore une âme dans quelques lieux obscures et chaleureux...

Laissez un commentaire !