Shaka Ponk à Marseille: le tonnerre au delà du Dôme!

Posté dans : Concerts & Festivals 3

Massilia est sans aucun doute une ville à part, tout comme Shaka Ponk est un groupe hors norme. Lorsque le public marseillais rencontre les célèbres Monkeys au Dôme, le tonnerre résonne bien au delà.

Cinquième rendez-vous dans la foulée de ma petite aventure avec Shaka Ponk, après les concerts de GrenobleDijonClermont-Ferrand et Lyon (cliquez sur les villes pour les articles), c’est avec une certaine excitation que j’ai pris le TGV pour rejoindre la belle méditerranéenne. Il faut dire que c’était aussi pour moi l’occasion de retrouver trois amis que je vois trop rarement. Cependant, j’avais comme la sensation que cette date au Dôme serait particulière.

C’était mes premiers pas dans cette ville chargée d’histoire et de culture, une petite visite s’imposait forcément alors. J’avoue que je comprends l’engouement que peuvent avoir les habitants pour leur cité. Il y règne une atmosphère que je n’ai ressenti nulle part ailleurs, assez indescriptible en si peu de temps (à peine 36 heures). Marseille ne vit pas au même rythme, le temps semble parfois même s’y arrêter pour reprendre son souffle. Un petit pastis vers le vieux port, quelques errances dans les quartiers mythiques de Massilia et encore tellement de lieux à découvrir, de regards à croiser. Il est l’heure pourtant, Shaka Ponk n’attendra pas.

Le Dôme est une salle située en plein coeur de la ville, une sorte de Zénith à la sauce marseillaise pouvant accueillir 8 500 spectateurs. La fosse n’est pas très grande, peu profonde, c’est surprenant et donne l’impression d’un lieu de plus petite taille. L’architecture de la structure est réussie, esthétiquement et techniquement. À l’intérieur, autre particularité marseillaise certainement, on y sert du pop corn, comme au cinéma. Je crois que je ne suis pas au bout de mes surprises. D’ailleurs, un peu plus tard dans la soirée, alors que je me suis installé au fond de la fosse, devant les gradins après avoir photographié les trois premières chansons dans le PIT, j’ai compris qu’il fallait éviter certains mélanges. En effet, pastaga, weed et pop corn, ça laisse quelques traces de vomi ! Un jeune monkey n’a pas trouvé meilleur endroit pour vider le trop plein que juste à côté de moi. Il a bien cherché sa place, semblant inévitablement attiré par ma personne ou mon sac photo peut-être… Ce dernier n’a reçu que quelques petites projections, ça va. Le jeune homme, quant à lui, s’est fait raccompagné et n’a pas vu le reste du concert. C’est ballot.

Sinon, le concert? Comme d’habitude me direz-vous… Ou pas !
En première partie, Flangers, groupe d’Avignon produisant un rock assez classique mais plutôt efficace. Je n’ai pas été des plus emballés, je dois l’avouer, je n’ai pas réussi à vraiment me mettre dedans. Il faut dire aussi que lorsque au bout de trois titres, la sécurité m’indique qu’il me faut partir et arrêter de photographier, ça m’a un peu coupé la chique. Ce n’est pas du tout usuel pour un groupe d’ouverture, de surcroît régional. Décidément, que de surprises ce soir !

Concernant Shaka Ponk, ça y est, désormais le show est bien rodé et cela se ressent dès le début. Le groupe semble particulièrement en forme ce soir et je pense qu’il apprécie la ville et son public. La sauce prend tout de suite et n’en fini pas de monter. Avis de tempête au Dôme! Il fait chaud, très chaud, l’ambiance est excellente et nous avons là très certainement un des meilleurs concerts de la tournée 2014. Deux heures et dix minutes plus tard, le groupe a du mal à partir de scène, il y a une telle ferveur dans la salle. Les sourires sont visibles sur tous les visages, l’émotion palpable. Géant ! Quel orage !

Maintenant, je vous en ai assez dit et déjà bien trop fait attendre pour voir mes clichés de cette soirée. Il faut dire que, exceptionnellement, j’ai pris pas mal de retard ces dernières semaines dans mes traitements. Beaucoup de concerts, de déplacements, peu de temps chez moi, un changement de matériel informatique… J’admire votre patience !
Allez, à vos partages et à très vite sur la route !

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Ultime épisode de cette trilogie Shaka Ponk. C’est en noir et blanc que je vous invite cette fois à découvrir ou revivre cet exceptionnel spectacle que nous offrent les Monkeys sur cette tournée 2018. Le 31 mars dernier, le groupe enflammait le Zénith de Dijon, retour sur cette étonnante soirée…
De retour dans la plus grande salle française, un concert attendu, une première partie de marque et une soirée explosive. Bercy encore, Shaka Ponk.
Chaque groupe a une affinité particulière, des aventures hors du commun avec certaines villes. La capitale des Gaules, ville des Lumières, est sans doute une d'entre elles pour Shaka Ponk. Le 30 octobre 2014, les lyonnais l'ont encore démontré à la Halle Tony Garnier.
Il y a des êtres, des instants qui vous manquent parfois. Au delà des artistes, il y a de véritables personnalités, avec chacune leurs particularités, leur sensibilité. Shaka Ponk compte parmi eux...

3 Responses

  1. Sandrine Ruiz
    | Répondre

    J’y étais,,, et c’était pour moi l’un des meilleurs concerts des Shaka que j’ai vu cette année. Et merci pour ces photos.
    `

  2. Neibaf Targiam
    | Répondre

    Yeah ! Great Job !

  3. Anne Nicot
    | Répondre

    Ma gn i f i que !!! Merci Mister Zoz !!!

Laissez un commentaire !