Portrait: Océanne, l’inattendue

Posté dans : Modèles & Portraits 1

En pleine tempête, il y a toujours un oeil bienveillant sur vous, comme un sémaphore vous guidant contre vents et marées vers des rives clémentes, bien loin du chant des sirènes de mauvais augure.

Avec son côté garçonne, Océanne n’est pas un marin d’eau douce. Le caractère bien trempé, elle ne se laisse pas mener en bateau, peut jeter l’ancre si la mer est calme mais, en aucun cas, ne jettera l’éponge en situation de dérive. Le regard profond et un cœur immense, elle est pleine de vie et nous embarque dans des vagues d’émotion. Naturelle, sincère et généreuse, elle n’est point chimère et chaque instant vécu auprès d’elle est une promesse tenue, un bonheur inattendu.

Alors, vous laissant apprécier et partager quelques clichés de la belle muse, il est temps pour moi de larguer les amarres, partir avec Océanne vers de nouvelles aventures, à la conquête de l’horizon.

Ô combien tu me manques mon si bel amour
Comme jamais mon coeur se languit en ton absence
Et interminables semblent ces nuits au long cours
Avide de toi mon esprit ne trouve nulle clémence
Naviguant bien trop loin de tes gracieux contours
Noyé dans les flots d’une si douce évidence
Eaux-fortes gravant à jamais nos belles amours

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Rammstein au Hellfest à Clisson, le 17 juin 2016. Festival de musiques extrêmes et metal en France.

Pour la cinquième année consécutive, je me suis rendu au désormais incontournable rendez-vous des "musiques extrêmes" en France, le Hellfest. Reportage...

Tricky

Tricky

Torturé, sensuel, énigmatique, sombre, écorché vif, Tricky reste un artiste mystérieux et surtout, un des pères du mouvement Trip Hop...

The Prodigy à Lyon

Depuis le mythique « The fat of the land », The Prodigy sait se faire désirer et n’a produit que trois albums en plus de quinze ans. « The day is my enemy » était enfin l’occasion pour le public français de retrouver le groupe lors d’une courte tournée, quatre dates seulement, dont deux festivals. Les punks électroniques ont-ils été à la hauteur de l’attente de leurs fans?

Loudblast, Benighted, une brutale coalition!

Il a fait très chaud en cette fin février au Club du Transbordeur, sans doute Villeurbanne n'avait pas connu d'ardent hiver depuis bien longtemps, comme en ce soir du "Brutale Coalition Tour".

  1. Océanne Rilke
    | Répondre

    Retomber sur un tel texte deux ans après, constater que rien n’a changé. Je t’aime

Laissez un commentaire !