Loudblast, Benighted, une brutale coalition!

Posté dans : Concerts & Festivals 0

Il a fait très chaud en cette fin février au Club du Transbordeur, sans doute Villeurbanne n’avait pas connu d’ardent hiver depuis bien longtemps, comme en ce soir du « Brutale Coalition Tour ». Cinq groupes de metal sans concession avec en tête d’affiche Benighted et Loudblast. Du très gros son pour une bonne claque !

La petite salle du Transbordeur était largement complète lors de cette soirée du 28 février 2014, l’organisation a même dû refuser du monde. Il faut dire que tout amateur du genre se devait de répondre présent, pour l’occasion de cette étape de tournée lyonnaise, c’est un véritable mini-festival qui nous a été proposé par My Reference Events. Alors, après avoir enfilé une paire de New Rock, un treillis, un tee-shirt à l’effigie de son groupe fétiche et démêlé sa longue chevelure, le public est venu en bande, plus de 500 lascars venus en découdre avec les décibels d’un metal surpuissant. D’accord, c’est un peu cliché tout ça; d’ailleurs, il y avait aussi des filles, des personnes de tous âges, quelques gamins d’une douzaine d’années, d’autres tout juste retraités, même des chauves et des personnes en tee-shirts blancs ou colorés… Comme quoi !

Bref, une chose est certaine, personne n’est sorti déçu et les groupes ont envoyé du très lourd. La scène locale était très bien représentée avec les lyonnais de Dissident Solutions qui ont eu la responsabilité d’ouvrir ce festival et ont relevé le défi dignement. Un peu plus tard, Death Awaits, toujours de Lyon, démontrait que le Death Metal se porte très bien par ici. Cependant, parmi les premiers trois groupes, c’est les strasbourgeois d’Absurdity qui auront retenu le plus mon attention. Leur Death Metal s’ouvre à d’autres influences comme le Hardcore ou le Grind et la longue expérience du groupe se fait vraiment ressentir. 13 ans de scène, ça forge !

Puis, le temps de repasser un moment en loges avec les copains de Loudblast, Stef Buriez faisant chauffer ses nouvelles guitares Jackson, les musiciens de Benighted sont montés sur scène pour un derby musclé. Stéphanois au son Brutal Death/Grind et public lyonnais surchauffé, c’est sans aucun doute le clash de la soirée, il sera difficile de tenir dans la fosse tant l’ambiance est terrible à ce moment là. Pogos, slams et circle pits, la foule a partagé et répondu de la plus belle manière à l’énergie développée par Benighted. Pour le coup, je me suis mis un peu à l’écart, la densité du public ne me permettant pas de me frayer un chemin pour trouver une place correcte pour les photos.

Rien de bien grave cependant, il reste Loudblast et je compte bien me venger !
Nul besoin de présenter les « pères » du Death Metal français. Pratiquement 30 ans de carrière, un leader charismatique, animateur sur l’Énorme TV à ses heures perdues, une équipe des plus sympathiques et un public tout acquis à leur cause. En véritables maîtres de cérémonie, les Loudblast sont venus défendre leur nouvel opus et ont imposé le respect. Ça brasse encore et très bien même, j’ai d’ailleurs fini par me lancer aussi dans un pogo déjanté, mes deux boîtiers en mains. Au final, un concert paraissant trop court, même si l’assemblée commençait à sérieusement fatiguer après 5 heures de festival survolté. Les meilleurs moments passent toujours trop vite mais les fans ont pu rester encore à discuter avec la bande au stand de merchandising.

Alors, avec ma douce Océanne, nous avons rejoins les copains pour terminer cette très belle soirée en leur compagnie et au chaud du tour bus accueillant Loudblast et Benighted pour une tournée commune qui s’annonce des plus intenses ! Merci les gars, à très vite sur la route !

Allez, comme d’hab’, on aime, on partage, on commente mais, surtout, on vit la musique en live !

Partagez !

© 2021  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

Portrait: Océanne, l'inattendue

En pleine tempête, il y a toujours un oeil bienveillant sur vous, comme un sémaphore vous guidant contre vents et marées vers des rives clémentes, bien loin du chant des sirènes de mauvais augure...

Shaka Ponk au Zénith de Dijon: endiablé et explosif !

9 000 personnes attendaient de pieds fermes la bande des six singes endiablés au Zénith de Dijon, la soirée fut explosive et personne ne s'en plaindra!

[zOz] journal: Fatal Monstrum, concert au Chinois (Montreuil), le 12 novembre 2017.

Le dimanche 12 novembre 2017, le photographe Raphaël Rinaldi nous conviait au Chinois, à Montreuil, pour nous présenter son livre hommage « Snaprock pour Schultz ». Huit groupes et divers artistes se sont produits en concert pour saluer Schultz et Sven de Parabellum.

Shaka Ponk à Marseille: le tonnerre au delà du Dôme!

Massilia est sans aucun doute une ville à part, tout comme Shaka Ponk est un groupe hors norme. Lorsque le public marseillais rencontre les célèbres Monkeys au Dôme, le tonnerre résonne bien au delà.

Laissez un commentaire !