Gones’n’live festival 2014

Posté dans : Concerts & Festivals 4

Se lancer dans l’organisation d’un nouveau festival demande beaucoup de courage et de motivation aujourd’hui, sans doute un peu de folie aussi. C’est pourtant le défi que s’est lancé Tommy Minervi avec son association en proposant le Gones’n’Live. Quelle aventure !

Une belle initiative autour de la scène rock et blues indépendante qui était au départ envisagée à Oullins, à l’entrée de Lyon mais, faute d’avoir convaincu les élus locaux un peu frileux en période électorale, s’est déroulée à Chaponost. Pendant trois jours, du 1er au 3 ami 2014, le Gones’n’live festival a proposé une programmation de qualité, principalement des artistes émergents, 9 groupes pour un pari des plus osés. Le premier soir, nous avons ainsi découvert et apprécié le vainqueur du tremplin « Musikenscène », Monsieur Timide avec ses très belles compositions, pris une grande baffe avec les lyonnais de Cause, bien marrés avec Bagdad Rodéo. Le vendredi soir, Jezabellia ouvrait le bal avant l’excellent duo trash-blues, Crashbirds et la diva blues Nina Van Horn dont la prestation laissera sous le charme tout l’auditoire. Enfin, le samedi soir accueillait les jeunes pousses de Trigones Plus, 4 petits lyonnais pas encore majeurs mais des plus prometteurs et prouvant définitivement que la qualité n’attend pas l’âge. Il y avait aussi de plus vieux routards comme Freevolt et Café Bertrand dont le chanteur, Walther Gallay, était le parrain du festival.

Tout le monde retiendra de cet évènement la grande aventure humaine qu’il a été, de bien belles rencontres, des amitiés et d’excellents artistes. Cependant, il restera aussi une expérience difficile pour ses créateurs. La première édition d’un festival n’est jamais un grand succès et il faut toujours se préparer à essuyer les plâtres, s’attendre à un déficit budgétaire. Ainsi, le Gones’n’live n’aura pas échappé à la règle et va devoir se battre maintenant pour que la dynamique générée par le projet ne se perde pas, redoubler d’efforts et de créativité pour continuer une aventure qui mérite de perdurer. L’association Music Strip Production a donc lancé un appel aux dons (ici) et projette déjà l’organisation de concerts de soutien. Une chose est certaine, la volonté d’une seconde édition du festival en 2015 est bien présente et l’association peu d’ores et déjà compter sur mon soutien.

Nul besoin d’en dire plus aujourd’hui, j’aurai l’occasion de vous informer de l’évolution de ce beau et courageux projet, n’hésitez pas à suivre ma page Facebook pour cela. Pour le moment, je vous laisse avec une sélection de 36 clichés de ces 9 groupes programmés lors du premier Gones’n’live festival.

Partagez !

© 2020  •  Tous droits réservés.
Pour toute reproduction, veuillez me contacter.

Pour obtenir des informations sur mes prestations, me demander un devis, commander un tirage…

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.
261 abonnés.

Facebook
Suivez-moi !
Linked in
Suivez-moi !
Instagram
Suivez-moi !
Previous
Next

Articles connexes

[zOz] journal: Opium du Peuple, Concert pour les 20 ans du Moulin de l'étang (Billom), le 22 septembre 2018.

Pour ses 20 ans, le Moulin de l’étang de Billom a offert une très belle soirée à son public. Naouack et Opium du Peuple ont donné toute leur énergie à la fête.

Shaka Ponk à Mâcon

Après une petite pause de deux mois, Shaka Ponk a remis le couvert pour la seconde partie de sa tournée marathon. Comme à son habitude, le groupe a enflammé le Spot à Mâcon.

[zOz] journal: AllttA, concert au Ninkasi Kao (Lyon), le 6 octobre 2017.

Un peu plus bas que les anges, il y a du beau monde, sans doute quelques rêveurs, la tête dans les nuages. Il y a aussi AllttA. Retour sur leur concert à Lyon.

Mes nuits au Kraspek sont plus belles que vos jours...

De Buridane à Mudweiser, en passant par Austin Lucas ou Undergang, du folk à l'électro, du hip-hop au stoner, du groupe régional émergent à l'artiste international confirmé, toute la musique alternative a sa place au Kraspek Myzik.

4 Responses

  1. Pascal Dubithum
    | Répondre

    il faut qu’il recommence ce festival parce qu’il y avait une programmation du tonnerre

  2. Fred Pasco
    | Répondre

    Magnifiques photos 🙂 !

  3. Dominique Bel
    | Répondre

    Super tes photos!!!!!! 🙂

  4. Delphine Viane
    | Répondre

    merci ZOZ d’avoir immortalisé ce moment!!!!^^

Laissez un commentaire !